fr | en

Spolia

En lire + Images

Spolia est un recueil de photographies des Carpates méridionales, la région natale du sculpteur roumain Constantin Brancusi (1876-1957). Ce recueil suit le cours du Jiu entre Petrosani, où la Colonne sans fin fût fabriquée en 1937, et Târgu Jiu, où elle fut érigée en 1938 (les deux villes sont distantes de cinquante kilomètres). Seule œuvre construite par Brancusi dans l’espace public, l’ensemble monumental de Târgu Jiu comprend trois éléments : la Table du silence, la Porte du baiser et la Colonne sans fin.

<p><strong>Études Photographiques | SFP | Paris | N°28 | 11.2011 | p. 108-119</strong><br class='autobr' />
<i>Atelier Petrosani<br class='autobr' />
Petrosani workshop</i></p> <p><strong>Études Photographiques | SFP | Paris | N°28 | 11.2011 | p. 108-119</strong><br class='autobr' />
<i>Atelier Petrosani<br class='autobr' />
Petrosani workshop</i></p> <p><strong>Études Photographiques | SFP | Paris | N°28 | 11.2011 | p. 108-119</strong><br class='autobr' />
<i>Atelier Petrosani<br class='autobr' />
Petrosani workshop</i></p> <p><strong>Centre Photographique d'Ile-de-France | Pontault-Combault | 14.04 — 30.06.2013</strong><br class='autobr' />
Carton d'invitation | couleur | recto | 21 x 15 cm<br class='autobr' />
<i>Quel Travail ?! Manières de faire, manières de voir</i></p> <p><strong>La Vitrine | Société Française de Photographie | Paris 14.01 — 14.04.2012</strong><br class='autobr' />
<i>Le loup est un chien pour la colonne</i> | vue d'exposition</p> <p><strong>Centre Photographique d'Ile-de-France | Pontault-Combault | 14.04 — 30.06.2013</strong><br class='autobr' />
Carton d'invitation | couleur | recto | 21 x 15 cm<br class='autobr' />
<i>Quel Travail ?! Manières de faire, manières de voir</i></p> <p><strong>Centre Photographique d'Ile-De-France | 14.04 — 30.06.2013 </strong> <br class='manualbr' /><i>Quel Travail ?! Manières de faire, manières de voir.</i></p> <p><strong> <i>Spolia</i> | Le Bleu du ciel | Lyon | 23.09— 19.11.2016</strong><br class='manualbr' />Carton d'invitation | couleur | 15 x 10,5 cm</p> <p><i>Double escalier, Mine de Petrila, Spolia</i> (2013-2018).</p> <p><strong> <i>Spolia</i> | La ville blanche | Marseille | 25.03— 15.04.2017</strong><br class='manualbr' />Carton d'invitation | couleur | 14,8 x 10,5 cm</p> <p><strong> <i>Spolia Spolia</i> | Galerie de l'École supérieure des beaux-arts de Nîmes | 07.12— 20.12.2018 </strong><br class='manualbr' />Carton d'invitation | couleur | 21 x 28 cm</p> <p><strong>Galerie de l'École supérieure des beaux-arts de Nîmes | 07.12— 20.12.2018 </strong><br class='manualbr' /><i>Spolia Spolia</i></p> <p><strong>Espace éditeurs des éditions Macula | artgenève | 30.01— 03.02.2019</strong><br class='manualbr' />Livret | couleur | 24 x 17 cm</p> <p><strong>Michel Poivert | Art Press | Février 2019 | p. 93</strong><br class='manualbr' /><i>Gilles Saussier, L'ombre projetée de l'histoire</i></p> <p><i>Spolia n'est pas un reportage ni une thèse d'histoire de l'art ; sur les pointillés du biographème s'est échafaudée une œuvre inclassable, servie par une langue qui, peu à peu s'invente, celle d'un genre littéraire photographique, non pas le classique "essai photographique", mais une plongée en profondeur et au long cours qui est celle d'une volonté de rejoindre la poésie en conjurant toute forme d'expression connue, en rebroussant le chemin de l'existence pour y découvrir ce qui, dans le moment fondateur de la prise d'image d'une révolution se trouvait en germe.</i></p> <p><strong>Jardin de l'artiste | Les Andelys | Normandie | 01.12.2016</strong></p>